Réveiller la mémoire du quartier Brancion/Perichaux

V'là le Cochon

> Perichaux/Brancion > V'là le Cochon > Exposition
image par defaut

Exposition

Exposition en 8 panneaux réalisée par l'association Entr'aide-Mix'âges (disponible à la demande sous forme de kakemonos)

 
Entre 1911 et 1914, Georges Cochon, le président du syndicat des locataires fait beaucoup de bruit par des «coups médiatiques» d’une audace et d’un humour peu communs. Véritable héros pour le petit peuple de Paris, Georges Cochon réussit enfin à sensibiliser les médias, l’opinion publique et à mobiliser toute la classe politique pour s’attaquer aux conditions effroyables de logement de la classe ouvrière. C’est aussi la toute première fois qu’est énoncée la notion de droit au logement. 

Georges Alexandre Cochon est né le 26 mars 1879 à Chartres. Ouvrier tapissier, il est marié et père de trois enfants, deux garçons et une fille.

     

Le Syndicat des locataires tente d'installer, en plein jardin des Tuileries, une famille de 10 personnes expulsée de son logis. Il bâti une bicoque sur laquelle on peut lire une grande pancarte : Maison avec Jardin offerts par l’Union Syndicale des Locataires et le Syndicat du Bâtiment, à une famille de 10 personnes sans logis, chassée par les propriétaires parisiens, abandonnée par l’Assistance Publique. “Maison avec jardin” reprend toute la presse avec délectation... et pas n’importe lequel, un jardin de rois : celui des Tuileries. Le Petit Journal, supplément illustré, 11 février 1912.

Georges Cochon fait beaucoup de bruit avec sa célèbre fanfare futuriste « le Raffut de Saint-Polycarpe ».