Réveiller la mémoire du quartier Brancion/Perichaux

V'là le Cochon

> Perichaux/Brancion > V'là le Cochon > V'LÀ COCHON QUI DÉMÉNAGE
image par defaut

V'LÀ COCHON QUI DÉMÉNAGE

V’LÀ COCHON QUI DÉMÉNAGE

Le 1er janvier 1912, une banderole flotte à une fenêtre de la rue de Dantzig (XVe). Elle a été hissé par Georges Cochon, barricadé avec femme et enfants pour protester contre son imminente expulsion. Ouvrier tapissier, président de la nouvelle Union syndicale des locataires ouvriers et employés, il va, durant deux ans, narguer les « mauvais proprios ». La lutte pour le logement social est née.
La presse et les chansonniers (Charles d’Avray, Montéhus...) popularisaient les actions de ces militants inventeurs du déménagement « à la cloche de bois » qui, alors, se pratiquait en fanfare avec le « Raffut de Saint-Polycarpe ».