Réveiller la mémoire du quartier Brancion/Perichaux

Naissance des Abattoirs "Instantanés avant expulsion" exposition

Naissance des Abattoirs "Instantanés avant expulsion" exposition

Naissance des Abattoirs "Instantanés avant expulsion"
Voir le diaporama de l'exposition

En 1887, le Conseil municipal de Paris décida de supprimer l’abattoir de Grenelle, situé à l’emplacement de l’actuelle place de Breteuil, ainsi qu’un abattoir de porcs, situé entre les boulevards de Vaugirard et Pasteur, en vue de construire un abattoir unique pour la rive gauche, au sud du XVème, sur le site de l’ancien lieu-dit des Morillons.
A cet effet, tout un quartier fut démoli, sur dix hectares. Ce secteur formait un quadrilatère compris entre les rues des Morillons, de Dantzig, Brancion et la petite Ceinture ferrée. Il était composé de maisons, généralement modestes, de commerces, mais aussi de terrains vagues et de cabanes de chiffonniers. Des voies en impasse partaient de la rue des Morillons. Elles deviendront des passages lorsque sera tracée l’éphémère rue Laplagne, entre la rue de Dantzig et la rue Brancion. Ces voies portaient les noms d’impasse des Morillons, Éloi Thiébault et Carlier. Plus au sud se trouvait l’impasse des Périchaux, donnant sur le chemin du même nom. La rue Latérale, longeait la voie de petite Ceinture.
Les abattoirs de Vaugirard ouvriront en 1898.

L’exposition temporaire «Naissance des abattoirs, instantané avant expulsion a été présentée dans le Hall de la Mairie du 15ème du 9 au 16 avril 2016 avec le soutien de la mairie du XV°
Restitue un pan de mémoire d’un quartier ancien qui dut disparaîtrecomplètement à la fin du 19ème siècle, en faveur de l’implantation
des abattoirs de Vaugirard à partir de 1894. Constitué de documents qui se complètent : reproduction de photographies et d’un plan parcellaire datant de 1889 (Archives départementales de Paris ) référence pour l’expulsion effectuée par la Mairie de Paris, un travail de recherche a permis
cette reconstitution dans le cadre du projet d’entraide « Réveiller la mémoire.Quartier Périchaux-Brancion-Brassens ».
Les photographies sont prises vers 1895.
Elles proviennent du Fonds Chérioux grâce à l'appui de la Société historique et archéologique du XVème arrondissement.
L'exposition est disponible sur demande auprès de l'association
Entr'aide à domicile